Arnaud, mon jeune partenaire du jour. C'est sa première partie DSC

DSC Attila contre les khazars

ou comment perdre sur deux coups de dés et vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué

Nos adversaires : les très sympathiques Luc (à gauche) et Frank (à droite)

Les khazars sont en face. L'Armée hunnique est de ce côté de la table

Le plan est simple, enfoncer l'aile droite khazar puis se retourner sur le centre. Bref c'est reproduire le plan qui m'avait permis de triompher des Romains il y a maintenant trois mois.

Les présages sont bons, les deux collines sont dans mon camp ! CHacun n'a placé que le strict minimum

L'aile droite est refusée : 4 cavaliers légers huns impétuosité 0 sont chargés de retarder les khazars. Le centre comprend deux hordes, 3 cavalerie lourdes et quelques archers. A gauche on ne le voit pas sur la photo, Arnaud commande deux cavaleries nobles huns (l'élite de l'armée) accompagnée par 2 cavalerie légère.

Tout se passe comme prévu, l'aile gauche hun renforcé par le centre gauche reflue leurs adversaires, commandés par Frank, peut-être un peu trop prudent sur le coup. Adroite (au premier plan) mes cavaliers légers huns contiennent, pour le moment les khazars.

Les bonnes nouvelles continuent. Attila s'apprêtent à charger avec ses cavaliers lourds à gauche. Arnaud soutiendra l'attaque avec une unité de nobles hun. Certes, au premier plan, l'aile droite hun est repoussé mais elle n'a pas subi trop de pertes. Bref, pour le moment, tout va bien !

L'aile droite khazar a littéralement explosé devant les cavaliers d'Attila. Seul bémol, Arnaud a manqué de chance et rate la victoire d'un six. Arf, c'est le premier tournant de la partie.Cela dit la partie est presque gagnée, le corps du général en chef khazar est à un socle de la déroute. Attila tente de rattraper les troupes Khazars pour terminer la partie.

Cala dit à y ragarder de plus près, des khazars s'approchent dangereusement de mes guerriers. C'est eux qui vont renverser la situation. Grâce à un deuxième ordre à 4 réussi par Luc les guerreirs sont pris de flanc et déclenche la déroute d'Attila. Ce 4 est le second torunant de la partie

Certes la partie s'est jouée sur deux coups de dés. Il n'empêche que je suis le seul responsable de la défaite. J'ai cru la victoire acquise et je ne sais plus fait attention à la mence khazar. Je fais donc mes excuses à Arnaud.

De l'aveu de tous, ce fut une très belle partie pleine de rebondissements et de suspens, l'une des plus longues aussi. Je félicite mes adversaires d'avoir su se réorganiser, d'avoir laissé passer l'orage pour finalement l'emporter sur le fil. Le tour d'après en effet c'était Arnaud et moi qui l'auriont emporté : nous avions réussi à isoler une unité khazar sur l'aile gauche pour dérouter l'armée khazar.